Vincent Demers

médecin d’abord, écrire ensuite

Vincent Demers

Publications aux Éditions Ostraca

Notice biographique

D’abord médecin

Né à Québec en 1977, Vincent Demers est médecin. Il a d’abord exercé sa profession comme « médecin du Nord » à Blanc-Sablon, en Basse-Côte-Nord et au Nunavik.

À Montréal où il s’est installé ensuite, il s’est impliqué auprès de patients marginalisés et désaffiliés, en situation d’itinérance, atteints de troubles mentaux ou de dépendance à l’héroïne. Depuis son retour à Québec en 2015, il soigne une clientèle vulnérable et gériatrique, dont il suit une partie à domicile. Professeur de clinique à l’Université Laval, il enseigne la médecine familiale.

Parallèlement, l’auteur a rempli diverses fonctions médico-administratives, dont vice-président de l’Association médicale du Québec. Il a contribué à fonder le premier groupe de médecine familiale universitaire hors établissement à Québec.

Écrire ensuite

Outre son doctorat en médecine, l’auteur est diplômé d’un certificat en philosophie de l’Université Laval et d’un double MBA du programme EMBA McGill-HEC Montréal. Ses intérêts pour « l’ailleurs et le différent » l’ont conduit à sillonner la planète : échange socioculturel dans des familles d’accueil au Mali où ses hôtes l’ont rebaptisé « Fako Doumbia » ; études russes à l’Université Laval qui ont culminé avec un séjour de perfectionnement à l’Université d’État des sciences humaines de Moscou et au Centre Moscou-Québec ; séjours immersifs intensifs dans des écoles de langue au Caire et à Buenos Aires ; voyages et vagabondages éparpillés.

Les rencontres inattendues de l’auteur avec deux écrivains, d’abord celle, virtuelle et tumultueuse, de Christian Mistral, puis celle, en personne, de Dominique Blondeau, ont eu pour effet, à leur insu, de faire bouillir la marmite, de faire mijoter le livre qui se préparait et surtout de le faire s’améliorer. L’écrivain du Médecin aliéné est toutefois reconnaissant avant tout envers son père, Benoît Demers, qui lui a transmis la fibre créatrice grâce à son conte pour enfants La lune de miel.

Vincent Demers est père de deux enfants. Ses rencontres, ses observations, ses voyages, mais surtout les troubles qui l’ont traversé jusqu’à la psychose l’ont inspiré, de même que la naissance de ses enfants. Il a choisi d’écrire « jusqu’au bout », en dépit des refus et de ses peurs. L’auteur est membre de lUnion des écrivaines et des écrivains québécois.

Morceaux de vies